top of page
  • Photo du rédacteur.

CITOYEN DU MONDE ADOPTE tintin belge-coréen


Voyage à la recherche de mon identité

au pays natal Jeonju

écrit par Foucart KIM, photographe belge


L’EFFET MIROIR « LA COREE »
J’ai rejeté toute ma vie la Corée. D’ailleurs, chose étrange, je ne me voyais pas dans le miroir comme un Coréen

C’est à 42 ans, que je suis sorti de ce « déni ». Là, j’ai découvert, la culture, la cuisine, l’histoire, la langue de mon pays natal. J’ai pu rencontrer d’autres adoptés coréens par l’intermédiaire de la BAK et écouter, discuter avec des personnes qui comprennent le ressenti que l’on a par rapport à l’adoption.


Premier voyage en 2018, j’avais décidé de partir seul à la découverte de ce pays inconnu.

Que dire? C’était magique. Pour la première fois de ma vie je me sentais en adéquation avec mon image. Le regard que je pouvais porter sur la population me renvoyait ma propre image, ce que j’appelle l’effet miroir. Le retour a été pénible et un manque s’est installé en moi. Manque que j ‘ai comblé par les films, K-Drama, K-Pop, cours de coréens, documentaire et vidéo de Youtubeur comme Laurent Caccia et Jake, Korean Dream.


-Association BAK de 717 membres de racines coréennes en Belge -


Abandonné dans la rue le lendemain de ma naissance et trouvé par un certain Mr.Han le 6 avril 1975, j’ai réalisé récemment que mon nom coréen Park Chol Hee ( 박철희 ) comme indiqué dans mon dossier, né à Jeonju un 5 avril 1975 est converti inconsciemment à celui belge Kim Foucart, age 44 aujourd’hui.

Du nom coréen : Park Chul-Hee

changé au nom belge : Kim Foucart

Par la suite, j’ai fait un séjour à l’orphelinat Bisabel de Jeonju (qui n’existe plus), ensuite direction Holt à Séoul. Là, j’ai été placé en famille d’accueil pour partir vers la Belgique, 5 mois plus tard. J’ai vécu une enfance très heureuse à Binche et y vit encore à ce jour, entouré de mes formidables parents adoptifs.

Binche est une petite ville, entourée de remparts, entre Charleroi et Mons. Elle est réputée et connue dans le monde pour son Carnaval, classé au patrimoine de L’UNESCO, avec son personnage emblématique : “Le Gille ». Ce Folklore est très difficile à vous expliquer en quelques lignes. Pour plus d’informations, je vous invite à consulter la page de ma ville : http://www.carnavaldebinche.be.


Mon vécu d’adopté.

Deuxième voyage en 2019, où cette fois-ci, je suis sorti de Séoul. Jumunjin, Jeonju et Busan.....

Lors de ma visite à Jeonju (ma ville natale), une rencontre a rajouté des pièces à mon puzzle. Le Gérant ( 김 영욱 ) de la Guesthouse (Jeonju International Guesthouse) où je logeais, lorsque je lui ai dit que j’était né à Jeonju et adopté en Belgique, il a fait les démarches lui-même et un jour à 9h, il m’a emmèné à l’administration de Jeonju.

Là, j’ai pu voir la première fiche me concernant avec la première photo de moi. L’adresse de l’endroit, où j’avais été retrouvé était indiquée sur ce papier et hop, il me conduit là bas. Je ne vous dit pas l’intensité émotionnelle du moment. Une autre forte rencontre de ce voyage est avec Joa. Là elle m’a expliqué ses intentions pour Space Joa. Super projet dans lequel je m’investis aujourd’hui.


Ma vie en Belgique.

J’ai eu une très bonne intégration dans ma ville et dans ma famille belge. À l’âge de 5 ans, je faisais mes premières armes dans le Folklore Binchois, tout d’abord comme « Paysan » et ensuite comme Gille dans la Société “Les Incorruptibles”. En tout, une trentaine d’années de participation au Carnaval. Par la suite les études de photographie à Bruxelles à l’ESA « Le 75 » et le travail dans la grande distribution chez ALDI et ensuite chez Colruyt.....

Retour à la photo en 2012, par un reportage sur un autre Folklore belge : Les Marches Folkloriques de l’Entre Sambre et Meuse.

Ce reportage m’a permis de me replonger dans mon métier de base.

Aujourd’hui, depuis 4 ans, je suis photographe indépendant dans la presse locale : La Nouvelle Gazette de Charleroi et Sambre et Meuse (Groupe Sudpresse).



* Association Jeong (affection) de 309 membres de racines coréennes

98 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page