top of page
  • Photo du rédacteur.

- Festival S.O.U.M - Paolo Tosini, organisateur et Chi Hyo-won, coordinateur général


3e Festival International de Danse S.O.U.M. en mai 2022 à Paris au sens du moderniste coréen à Paris

suite à 2e festival à Paris du 25 à 28 octobre 2021.


A l'avenir, d’après Paolo Tosini, président de l’association S.O.U.M. :

«Il est prévu que S.O.U.M devienne un lieu d'échange entre coréens et français, et de plus, danseurs coréens et européens, et nous prévoyons de le développer en un lieu de danse non seulement en France mais aussi en Europe et en Corée».


La route de ‘Coréanisme’ à la globalisation du 21ème siècle. Parasite du réalisateur Bong Joon-ho, qui a remporté le trophée Oscar, suivi par l'actrice Youn Yuh-jung de ‘Minari’ en 2021 et la fièvre K-pop…


Le souffle ‘Soum’ (en coréen) de l'Extrême-Orient balaie non seulement la France mais aussi le monde. Le Soft power qui illumine la soirée événementielle du Centre Culturel Coréen à Paris. Il proposait un spectacle artistique mêlant danse traditionnelle et moderne. Ce dernier est organisé par l'Association Spectacle Of Unlimited Movements (SOUM), qui sert à promouvoir les artistes coréens en France et en Europe. Paolo Tosini, un Italien qui dirige actuellement The Central Aparthotel à Luxembourg, est arrivé en France il y a 10 ans.

Ônomad : quelle était une motivation de créer cette association S.O.U.M ?


Paolo Tosini : Arrivé à Paris il y a 10 ans après mes études d’architecte à Venise, depuis 2 ans en tant que manager de appartement-hôtel à Luxembourg, je suis tombé très amoureux de l'art et la culture coréen, qui remonte sur sa longue histoire de 5,000 ans. Mon premier colocataire, une artiste coréenne, m'a fait découvrir, de manière assez privilégiées, ses coutumes et l’alentour des artistes variés coréens de tradition et de modernité. Par la suite ma copine française m’a introduit d’expérimenter le monde de danse et de langage universel corporel et musique et artistique, un nouveau centre culturel et artéfacts intellectuels de Paris Nord.

Je me suis rapidement intéressé aux comportements, attitudes et valeurs spécifiques de ce pays lointain.

Suite à l’ouverture de cérémonie du 25 octobre au Centre Culturel Coréen à Pairs, les spectacles sont diffusés sur www.festivalsoum.com du 26 octobre au 25 novembre. Le Festival International de Danse S.O.U.M. est organisé par l’association S.O.U.M. en partenariat avec Korea Dance Abroad afin de présenter au public français et européen chaque année, à travers une résidence artistique et des spectacles, divers chorégraphes coréens et français de talent. En raison de la situation sanitaire, les résidences artistiques 1er et 2e festivals sont reportées à une prochaine édition 3e 2022. Ces résidences bénéfices d’avoir les spectacles d’origine des artistes coréens de La Corée et en plus d’avoir des spectacles créés en cours de résidence en France.


'Soum' est le Soufflet de l'Âme Coréen

"Übermensch" de la Melancholy Dance Company


Ônomad : autres occasions avec La Corée ?




Paolo Tosini :

Je séjournais en Corée pendant un mois et demi total en plusieurs reprises et surtout, la ville royale de Gyeongju m’était si impressionnant par les tumulus des rois. Le groupe ‘Oulime’ des musiciens des instruments traditionnels et modernes de La Corée et leurs membres musiciens et divers artistes de multicultures occidentales et orientales m’ont encourageaient d’évoluer et contrétiser mes aspirations de créer une base d’organiser les festivals de danses S.O.U.M. Une source quitessentielle.

Discours et interviews des chorégraphes coréens sont suivis d’une représentation en live de danse traditionnelle coréenne par Lee Sun-A, « Improvisation sur Chim-Hyang-Mou ».Projection en avant-première d’extraits tirés de deux des spectacles diffusés en ligne ultérieurement :

Il a été tenté d'introduire des danseurs coréens en France et d'introduire des danseurs français en Corée grâce à une collaboration entre les deux pays, mais en raison de la situation du Covid-19 dans les épisodes 1 et 2, il est regrettable que les œuvres des danseurs coréens ne puissent être que projeté en ligne. Cependant, à partir de 2022, les deux pays tenteront de collaborer plus activement, et à travers diverses auditions de danseurs français, les œuvres de chorégraphes français seront également introduites en Corée.


Ônomad : Chargé de communications entre deux pays, le rôle d’intermédaire est essentiel surtout pour organiser les festivals comme initiatives en la Corée et la France, et en Europe. Quelle est vos activtés en France et en Europe ?




Chi Hyowon:

Résidant en France depuis 15 ans et actuellement je collabore avec plusieurs compagnies dont la Philharmonie Luxembourg. Je suis très satisfait d’avoir les opportunités de contribuer ma carrière musicien à cet événementiel à l’échelle europenne en réalisant que notre culture, les TV dramas et les films, bien-entendu K-POP sont leaders de la mode européenne et surtout aux Z-générations.


Festival International de la danse S.O.U.M.

Ônomad : Quels sont les événements qui vous ont inspiré pour développer les spectacles coréens en France et en Europe ?


Paolo Tosini : Ma fréquentation au festival « Printemps Coréen » de Nantes était vraies sources d’inspiration pour avoir une motivation concrète et stimuler les développer à l’échelle européenne. Ces événements de Nantes étaient libres d’avoir un accès de rencontrer les artistes de divers domaines et découvrir leurs diversités culturelles et encore une différence décallée de tradition et de modernité. Souvent une dualité et la mixte contemporéneité – occidentale et orientale. C’était de vraies sources d’organiser les artistes de différents terrains. L’art français était une initiative, phare de lumière de l’art du monde depuis le début du 20e siècle et l’art contemporain de La Corée est relativement silencieux ayant une histoire de plus de 5,000 ans qui impose une autre dimension historique et tradionnelle sans compter notre ère de l’art contemporain. C’est une impression de référence historique de façon péculière à l’ironie de garder une valeur d’originalité du pays. Cette authenticité et richesse culturelle m’a encouragé d’organiser les événements de danses internationales coréennes puisque l’espace est libre à tous les acteurs d’exprimer leur langage universel via les danses, spectacles corporels, musiques de divers races et nations aux jeux de l’art occidental et oriental.


- propos recuillis par l’équipe ‘Ô’.



Unplugged Bodies

Kim Kyoung Shin

Melancholy Dance company

Cheol-In Jeong



Jubin Company

Jubin Kim





DANDANs Artgroup

Kim Sun-young




401 vues0 commentaire

Comments


bottom of page