top of page
  • Photo du rédacteur.

Jeju 4.3 : Défis sociaux mondiaux


Pourquoi autant de victimes à l'île de Jeju ?

Cet horrible conflit était avant tout une guerre civile

L'incident de Jeju 4.3 (1948) n'était rien de moins qu'un prélude à la guerre de Corée (1950-53). Les habitants de Jeju ont farouchement résisté à la formation d'un seul gouvernement sud-coréen dirigé par Rhee Syngman. La résistance farouche du peuple de Jeju n'est pas sans rapport avec le niveau d'éducation.

Au moment de 4,3, l'île de Jeju avait le pourcentage le plus élevé de diplômés de l'école primaire ou plus. La raison pour laquelle le gouvernement militaire américain et le régime de Syngman Rhee ont réprimé les habitants de Jeju  « réveillés ».

Les autorités militaires américaines considéraient que des forces hostiles potentielles étaient à l'origine du soulèvement du peuple de Jeju. Le régime de Syngman Rhee a vu les entrailles du gouvernement militaire américain et a envoyé un « signal ». Lors de la réunion du Conseil d'État tenue le 21 janvier 1949, il a déclaré : "La partie américaine reconnaît l'importance de la Corée et exprime beaucoup de sympathie, mais leur aide ne sera active que lorsque les conséquences des incidents de l'île de Jeju et de Jeonnam seront complètement découvert." La stratégie américaine de guerre froide et les intérêts de l'administration Syngman Rhee se rencontraient précisément. La « jeunesse du nord-ouest » (Seocheong), menée par des soldats de la terre et des chrétiens ardents des régions du nord-ouest (Pyeongan-do et Hwanghae-do), a commis des atrocités sans hésitation.

Bruce Cumings, professeur à l'Université de Chicago, qui est également bien connu par le livre <L'origine de la guerre de Corée>, a défini les atrocités de Seocheong comme de la haine de soi et une misogynie extrême.


Par exemple, dans le village de Haguri, une femme enceinte de 21 ans dont le mari serait un rebelle a été traînée hors de chez elle par un groupe de jeunes de droite et poignardée treize fois avec une lance, provoquant une fausse couche en laissant son demi-bébé mourir. D'autres femmes ont souvent violé collectivement devant les villageois, puis ont mis une grenade à main dans leur vagin et l'ont fait exploser. Cette pathologie a probablement à voir avec la haine de soi de ceux qui obéissaient auparavant au Japon et qui agissent maintenant pour d'autres puissances étrangères (États-Unis - auteur), et l'extrême misogynie de la société coréenne patriarcale." En tant que tel, Jeju 4.3 était une tragédie dans laquelle les contradictions se sont concentrées après la libération, et cette tragédie a conduit à la guerre de Corée en 1950. C'est pour cette raison que Jeju 4.3 a été défini comme le prélude à la guerre de Corée. Bruce Cumings ouvrait un nouveau chapitre dans les études sur la guerre de Corée en affirmant que cet horrible conflit était avant tout une guerre civile, les bains de sang qui ont secoué la Corée au milieu du siècle.



Défis sociaux mondiaux

L'étonnante réussite de la volonté unie des Ukrainiens à résister démontre une puissance plus décisive que la puissance militaire. Et de par le monde entier se fait entendre une voix communautaire soutenant cette volonté ukrainienne. Kiev 2022 ne ressemble pas à Prague 1968. Si nulle troupe étrangère n'est allée défendre les villes ukrainiennes, nombreuses sont les nations à avoir réagi en se regroupant et en isolant la Russie. Cela démontre que la formule de « conquête d'armée » à laquelle on croyait jusqu'ici n'est plus décisive. Les armées française et américaine n'ont pas été décisive que la puissance unie du peuple viétnamien. Moscou envahisseur se trouve confronté à une puissance unie des Ukrainiens et encore à un défi inédit où se conjuguent sympathie et soutien envers l'Ukraine d'individus épris de paix dans le monde entier et sa propre exclusion programmée de tous les réseaux mondiaux connectés. L'attaque armée classique a certes généré de la peur et de l'agitation, mais aussi une guerre hybride par cybercontre-attaques, alliances et exclusion d'un système mondial où règne un axiome maître : paix mondiale pour la bonne marche de la guerre commerciale. Avec un soupçon d'amour pour l'humanité, peut-être.



« Là où la mémoire est effacée, il n'y a pas d'histoire. Là où il n'y a pas d'histoire, il n'y a pas d'existence humaine. Une personne qui a perdu la mémoire est pareille à un cadavre. »

Kim Seok-beom, l'auteur du roman Volcano Island, a dit un jour :


L'incident du Jeju 4.3 (1948-1954) qui a duré sept ans et sept mois, nous rappelle la "tragédie de la division idéologique" soixante-dix ans après l'instauration de la DMZ.

Si nos gouvernements avaient persisté dans le fascisme anticommuniste, la tromperie du peuple et la chasse à tous énormes profits possibles, ils auraient disparu dans l'estompage de l'idéologie de l'ère de la guerre froide. La tragédie historique de l'île de Jeju, promulguée par la "loi spéciale Jeju 4.3" du gouvernement coréen répond à l'aspiration des citoyens de Jeju à qui tout accès à la vérité avait été enlevé. (suite à la Loi spéciale en 2000 sur l'enquête sur la vérité de Jeju 4.3 incident et la restauration de l'honneur des victimes, le 'parc de la paix de Jeju 4·3' a été construit en 2003)




Suicide silencieux de 55 ans


En 2003, 55 ans après le massacre de Jeju 4.3 (1948) le gouvernement coréen a pris des mesures destinées à réconforter les descendants de ce « suicide silencieux ». Le défi social d'aujourd'hui, à l'échelle mondiale, est de sympathiser et soutenir les peuples du monde épris de paix afin d'empêcher châtiments, abus et meurtres impitoyables de citoyens par les agressions d'États hostiles ou par la violence des dictateurs et des policiers.

Voilà pourquoi jusqu'aujourd'hui la vague des fleurs du colza d'avril a chuchoté la vérité tragique des meurtres de masse, et celle des familles désassemblées au nom de la confusion idéologique par les forces d'État. La tragédie historique de Jeju 4.3 tend un miroir à l'aspiration des Ukrainiens contre l'invasion russe. Et le désir actuel de paix n'est pas dirigé seulement vers l'Ukraine mais partout où des gens sont directement ou indirectement touchés par les conflits.


De nombreuses guerres, dont la Première et la Seconde Guerres mondiales, eurent des buts concrets de combats. Et des gouvernements de louer des décennies durant la justesse qui a envoyé des êtres à l'abattoir, des soldats revêtant de magnifiques uniformes de passer par les Arcs de Triomphe, d'honorables guerriers de recevoir de splendides décorations que l'on conservera en hommage dans des coffrets destinés aux générations familiales. Décorations splendides ne valant pas plus que des reliques rouillées attendant la justice axiomatique du peuple du XXIe siècle. Décorations rééditées sous forme de menus qui intéressent les Youtubers et les Vloggers qui présentent les héros historiques de guerre ou de jeux.

Les Russes fuyant la Russie se voient opposer des restrictions d'accès à la société occidentale, mais les réfugiés ukrainiens y sont accueillis pour la première fois. Citoyenneté, démocratie, valeurs, consensus de devoirs de paix… Tout cela repose sur la volonté unie de protéger les libertés individuelles et l'autodétermination des peuples ; la paix sera l'œuvre de la voix unie des Ukrainiens et du monde.

349 vues0 commentaire

Comments


bottom of page