top of page
  • Photo du rédacteur.

L’événement 6.25 au Monument aux anciens combattants de la guerre de Corée à Pont Marie de Paris


S.E.M.Yoo Dae-jong , Ambassadeur de Corée en France dépose des fleurs

au Monument aux anciens combattants à Pont Marie le 25 juin 2021


"Nos respects sincères pour Pierre Mabillot vétéran décédé le 21 juin 2021 à l'âge de 93 ans et condoléances à sa veuve Christiane et sa famille". Il est décédé juste avant le 25.
article 6.25 - Webzine l7 Juillet 4p
.pdf
Télécharger PDF • 549KB

Dans son allocution, lors de la cérémonie, le Président de l’Association Nationale des Anciens des Forces Françaises de l’ONU en Corée, M. Patrick Beaudouin a déclaré : 

« Je rends hommage à la République de Corée qui a su se relever des ruines et de la destruction de la guerre et devenir la 10éme puissance économique du monde et une grande démocratie. Les Anciens Combattants Français, tous volontaires, sont fiers de ce qu’est devenue la Corée et ainsi, savent que leur souffrance, leur sacrifice n’étaient pas vains… !! »






Le Président Beaudouin, ancien député à l’Assemblée nationale, ancien maire de Saint-Mandé (94) a succédé à un ancien du Bataillon français en Corée, M. Robert-André Vivien.

M. Vivien, ancien présistant, ancien de la Première Division Libre (1ére DFL), ministre du Président Georges Pompidou, a été blessé lors de la bataille de Crèvecœur -HeartBreak Ridge-le 11 octobre 1951, deux jours avant la prise définitive de ces collines infernales.

Le Bataillon français a envoyé 3421 soldats volontaires, sous les ordres du prestigieux Général Monclar.

Pour défendre la Liberté de la République de Corée, 268 d’entre eux sont «Morts pour la France» pendant les 3 années de guerre. 24 soldats coréens -ROK- sont «Morts au Service de la France»


…il faut ,en effet, savoir que la France a intégré les coréens comme compagnons d’armes en créant au sein du Bataillon une compagnie de combat -la deuxième compagnie- encadrée par des sous-officiers et officiers français.

C’est l’esprit de l’amalgame républicain, celui de 1792, bataille de Valmy, et en 1944, lors de l’intégration des résistants des Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I) par les troupes de la 1ére Armée Française pour la Libération de la France lors de la deuxième guerre mondiale.. !!

Sur le monument commémoratif français à Paris (4éme) -Place du Bataillon Français en Corée- les 292 noms de ces soldats morts pour la Liberté et la Démocratie en Corée sont cote à cote …unis dans la mémoire comme pendant les combats sur les pitons coréens.



1008 ont été blessés, 8 ont disparu. 44 reposent encore en terre coréenne au cimetière international des Nations-Unies à Busan.

Tous les ans, l’ANAFF.ONU-Corée et les derniers anciens combattants français participent aux cotés de l’Ambassadeur de la République de Corée et des diverses personnalités coréennes à la cérémonie commémorant le début de la guerre le 25 juin 1950.

Cette année S.E.M.Yoo Dae-jong , Ambassadeur de Corée, Patrick Beaudouin, M. Son An-sik , président des Résidents Coréens de France ont déposé chacun une gerbe du souvenir en hommage à toutes les victimes de ce tragique et violent conflit et ce, en présence d’anciens du Bataillon français en Corée, des veuves, descendants et amis du Bataillon ou, aussi, des représentants des associations des Seniors Cheongsol et des Femmes coréennes de France .

M.Beaudouin en a profité pour remercier le gouvernement de la République de Corée pour l’envoi de quelques 100000 masques en 2020 et en 2021 au profit des anciens du Bataillon français en Corée pour se protéger du Covid-19 : «Quel beau geste de reconnaissance, de écrit gratitude…quel belle et affectueuse amitié !!».

(reportage par K. Yung 'Ô')









Patrick Jouan, vice-président UPF (gauche)

Yoo Dae-jong, nouveau ambassadeur de Corée du Sud en France (milieu)

Song An-sik, nouveau président de l’association des résidents coréens en France (droite)







296 vues0 commentaire

תגובות


bottom of page