top of page
  • Photo du rédacteur.

La réunification en question : vétérans et une proposition. Par Patrick Jouan



Permettez-moi de citer un grand écrivain très connu :

"Quand le temps d'une idée est venu rien, même une armée, ne peut l'arrêter", Victor Hugo.

Le peuple coréen a une longue histoire en tous les cas une origine commune, aussi une culture et mythologie similaires.

La péninsule coréenne ayant une situation stratégique très convoitée de par sa situation géographique entre la Chine, la Russie (Mandchourie) et le Japon, avec un accès à la mer sur ses 3 côtes, ce peuple pour différentes raisons a été envahi et même annexé, dominé. Puis divisé après le conflit 1950-53 jusqu'à aujourd'hui.



En accompagnant des vétérans français du bataillon de l'ONU en Corée du Sud, j'ai fait cette expérience de voir et ressentir la reconnaissance immense des coréens envers ces rescapés et de ceux tombés au combat de cette guerre si meurtrière.

De Séoul à Pusan l'accueil réservé par les autorités au niveau national, local et des coréens a été extrêmement fort d'émotion et exprimant un grand respect. Moi-même j'étais très ému car la plupart de ces héros ont/avaient le même âge que mon père.


Les cérémonies aux divers monuments et les réceptions exprimaient un respect digne du sacrifice fait par ces jeunes soldats et de ces derniers vétérans les représentant. Avec nous avait voyagé un couple M. Mme GAY qui a été interviewé car le père a été tué lors du conflit alors que lui n'était pas né et le nom de son père a été retrouvé à Pusan gravé dans le marbre. Ils étaient en larmes.


Les vétérans très touchés par ces accueils, ont exprimé qu'ils souhaitent vivement voir la réunification de ce peuple et familles des 2 Corées, que le sacrifice de ces soldats permette d'amener la paix et la prospérité à toutes ces familles de la péninsule.

Par la suite j'ai gardé contact avec quelques vétérans qui ont des récits bouleversants.

Ces familles séparées depuis 70 ans (et tout le peuple) n'espèrent-elles pas se rencontrer, unies, heureuses, partageant une bonne gouvernance avec des valeurs communes et une coprospérité méritée ?


-Proposition : Un pas pourrait être fait en édifiant un monument dans le périmètre du 38ème parallèle honorant les combattants des 2 côtés tombés lors de ce conflit et aussi à la mémoire de ces milliers de civils sacrifiés.





Avec mon humble contribution,

254 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page