top of page
  • Photo du rédacteur.

La scène mise à mort continue de divers siècles.


Tres de Mayo de Goya


Une œuvre d'art est de l'utilité dérisoire. Mais la guerre n'a pas toujours de visage ennemi. Sale guerre. Au Mémorial des anciens combattants de la guerre de Corée monument, Washington D.C. un mur de pierre est inscrit des statistiques sur le nombre de militaires faits prisonniers de guerre, tués au combat et portés disparus, ainsi que la devise "La liberté n'est pas gratuite" incrustée d'argent.


La scène décrite dans Tres de Mayo de Goya se tient dans les premières heures du matin qui suit le soulèvement. La toile représente la suite des évènements en commémoration de l’atrocité commise par les forces françaises pendant la Guerre d’Espagne (1808-1814). Le 2 mai 1808 lors de soulèvement les soldats français arrêtent puis exécutent les combattants espagnols faits prisonniers au cours de la bataille sur la colline du Principe Pio.


'l'Exécution de l'empereur Maximilien' de Manet


'Le Massacre de la guerre de Corée' de Picasso


En observant cette scène de Goya 1814, elle-même reprise par 'l'Exécution de l'empereur Maximilien' de Manet, on revoit dans 'Le Massacre de la guerre de Corée' de Picasso, qui a été dévoilé à Séoul l'an dernier pour la première fois. Ce tableau peint à Vallauris le 18 janvier 1951, en réaction au massacre de No Gun Ri en 1950, où 400 civils furent assassinés par les soldats américains. L'œuvre mêle les styles expressionniste et cubiste. (voir Ônomad n.Mai 2021)

La toile 'Guernica' de Pablo Picasso dénonce les atrocités de la guerre.


La toile 'Guernica' de Pablo Picasso dénonce les atrocités de la guerre. Elle nous restitue nos émotions face à l'horreur.

Quelle œuvre d'art, inspirée des massacres du Jeju 4.3 nous rappellera à la tragédie humaine et à notre responsabilité sur le globe ? Quel objectif ?

Afin d'éviter une absurdité de massacre des civils en masse par le pouvoir public, édifier 'Parc de la paix de Jeju 4·3' et 'Monument sans nom' ouvre la voie de réconciliation et d'éducation 'suicide silencieux'. Une œuvre d'art ne change rien en soi et elle nous permet de comprendre que la réalité est là, la brutalité, l'atrocité de la guerre, la solidarité humaniste à travers le temps de divers siècles et encore les humains ne l'oublient pas et le remontent malgré toutes conséquences tragédiques. (Par K. Yung)









611 vues0 commentaire

Comments


bottom of page