top of page
  • Photo du rédacteur.

Cinéma: "Devant ton visage" de Hong Sang-soo marque sa 11e participation à Cannes


Le réalisateur Hong Sang-soo, à gauche, et l'actrice Kim Min-hee


Par Hakim Lecheb


Le célèbre réalisateur sud-coréen Hong Sang-soo participera à nouveau au Festival de Cannes avec son 26e long métrage, "Devant ton visage (In Front of Your Face)". Selon la programmation officielle du festival 2021 annoncée le 3 juin, "In Front of Your Face" figure dans Cannes Premières, une nouvelle section dédiée aux œuvres de cinéastes bien établis. « In Front of Your Face » est son 11e film présenté à Cannes. Il s'agit d'un record d'invitations à Cannes pour un réalisateur sud-coréen.


Selon la sélection officielle du 74e Festival de Cannes, « In Front of Your Face » a été invité dans la section « Cannes Première » créée cette année et destinée à présenter des œuvres de cinéastes de renom. A son édition inaugurale, Hong a été invité avec neuf autres cinéastes : Kornél Mundruczo, Arnaud Desplechin, Andrea Arnold, Samuel Benchetrit, Eva Husson, Charlotte Gainsbourg, Ting Poo, Leo Scott et Mathieu Amalric. Leurs films seront projetés au théâtre Claude Debussy.


« Ses sélections sont très minimalistes et ses films personnels. Elles sont créatives, inspirantes et cristallisent quelque chose qui a dessiné le cinéma d'aujourd'hui. Hong Sang-soo est l'un des réalisateurs les plus prolifiques du cinéma d’aujourd’hui » a déclaré Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, lors de l'annonce.


"In Front of Your Face", pour lequel Hong a joué les rôles de réalisateur, scénariste, directeur de la photographie, monteur et compositeur, est la 11e participation du réalisateur à Cannes, le plus parmi les réalisateurs coréens.


Hong est un habitué de la Croisette de Cannes : «Le Pouvoir de la province de Kangwon» (1998, Un Certain Regard), «La Vierge mise à nu par ses prétendants» (2000, Un Certain Regard), «Conte de cinéma» (2005, compétition), «Les Femmes de mes amis» (2008, Quinzaine des réalisateurs), «La Femme est l'avenir de l'homme» (2009, compétition), «Ha ha ha» (2010, Un Certain Regard), «Matins calmes à Séoul» (2011, Un Certain Regard), «In Another Country» (2012, compétition), «La Caméra de Claire» (2017, photocall) et «Le Jour d'après» (2017, compétition).




La majorité de ses films racontent une histoire d'amour malheureuse.


Dans "Oki's Movie", Hong montre les amours de deux étudiants en cinéma et d'un professeur de cinéma. Hong explique qu'il préfère filmer un milieu qu'il connaît, et affirme qu'il se sentirait moins à l'aise s'il filmait un autre milieu1. La plupart de ses films mettent en scène le milieu du cinéma. Les Coréens de sa génération (années 1970-90) étaient travailleurs, durs et alcooliques. L'ivresse, comme échappatoire au réel, est une des caractéristiques principales du cinéma de Hong Sang-Soo. Il est célèbre pour son goût prononcé pour l'alcool, que l'on retrouve dans nombreux de ses films.


Hong aime raconter des histoires simultanées vécues par les différents protagonistes de ses films, ou les points de vue de différents personnages sur la même histoire.


Hong travaille généralement sans scénario bien établi et à partir de notes qu'il rédige, en partie pendant le tournage, et distribue à l'équipe chaque matin. Il écrit les dialogues en fonction de la personnalité des acteurs. Les techniciens et les acteurs ne connaissent pas l'issue du film et ils ont besoin de concentration intense lors du tournage. Il se dit notamment très marqué par "Journal d'un curé de campagne" de Robert Bresson et il est influencé par des cinéastes comme Éric Rohmer, Luis Buñuel, Jean Vigo, mais aussi André Gide, Paul Cézanne.







87 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page